Actualités

Surfin’Sion Valais

22 juin 2021

Surfin’Sion Valais

 

Situé au lieu-dit «Domaine des Iles», le site d’Alaïa Bay est constitué d’une énorme piscine de 8’300 m2 (13'000 m3 d’eau) en forme de quart de cercle divisé en deux par une machine à vagues capable de produire 20 sortes d’ondes différentes. Ce projet s’inscrit dans la suite des activités de sport d’action lancées en 2015 par Adam Bonvin dans la région, sous le nom d’Alaïa.

Equipée de la technologie Wavegarden Cove, l’installation se veut performante et économe en énergie quoiqu’en dise le WWF qui regrette l’aspect énergivore du complexe et une  «artificialisation des loisirs». Le fondateur d’Alaïa Bay se défend ; seul 1Khw serait nécessaire pour créer une vague, et le système récupère une partie de l’énergie émise pour la réutiliser ensuite. De plus, l’énergie provenant des barrages alentours ainsi que les cellules photovoltaïques installées sur le toit du bâtiment répondent en bonne partie aux besoins énergétiques du site qui consommerait, toujours selon Adam Bonvin, l’équivalent d’un télésiège 6 places.

Et les pros du surf ne s’y trompent pas, le système est révolutionnaire et fonctionne. Les 46 moteurs sont capables de produire une vague toutes les 8 secondes allant de 20 centimètres à 2 mètres. A des fins d’ajustement, leur qualité, déjà excellente, est constamment commentée et réévaluée par des surfeurs aguerris ainsi que par des amateurs.

De par sa localisation, le «Spot», qui n’ambitionne en aucun cas de remplacer l’océan, devrait donc rapidement attirer nombre de pratiquants d’Allemagne du sud, d’Italie du Nord, de France voisine et de Suisse à des fins d’entraînement – certaines équipes françaises et espagnoles de surf ont déjà pris contact avec la base valaisanne afin d’y organiser des compléments d’entraînement pour leurs athlètes - et de loisir.

Alors à vos planches, prêts, surfez !


Retour